Suivre par Email

jeudi 11 juillet 2013

Créer son entreprise en étant encore étudiant, c’est possible !


On pense souvent que concilier création d’entreprise et la poursuite d’études n’est pas possible. Les plus pessimistes vous diront que l’on ne peut pas tout faire et qu’il y a un temps pour tout ! Pourtant, selon les statistiques, la nouvelle génération (dont je fais partie) semble se lancer plus facilement que ses aînés. Pour ma part, j’ai choisi de créer mon entreprise l’Union des Bailleurs de France, alors que j’étais encore étudiant en Master à Novancia. Dans cet article, je vais donc vous donner quelques conseils et astuces liés à mon expérience pour réussir à mener les deux de front.

L’organisation

Il n’y a rien de pire que de devoir faire un choix entre la révision du prochain partiel et la proposition pour un nouveau client hyper importante.

Bien savoir gérer son planning est donc impératif. Il faut réussir à trouver l’équilibre entre l’école et l’investissement dans son entreprise. Pour cela, essayez de vous dégager des plages de travail dédiées à un sujet. Cela évite de passer de l’un à l’autre et de perdre du temps inutilement… Profitez de vos pauses pour gérer les tâches de moindre importance et proposez à votre école de réaliser vos stages au sein de votre propre entreprise (monter sa société n’est-t-il pas une formidable expérience professionnelle ?)

N’hésitez pas à utiliser un calendrier sur 3 ou 4 mois. Cela vous permettra de pouvoir anticiper les grosses échéances et les pics d’activités.

L’échange

Avant de vous lancer pleinement, parlez de votre projet autour de vous.

Vos amis, vos enseignants, l’administration de votre école, etc., pourront être d’excellent conseil et vous aider dans votre réflexion et votre développement.

S’ils adhèrent à votre projet, c’est un bon début. Ils deviendront vos meilleurs prescripteurs. Par exemple, votre école pourra vous mettre en contact avec des partenaires, des journalistes, etc. Vos professeurs pourront vous aider à rédiger vos statuts ou à créer un bon business plan.

La crédibilité

Être jeune pose souvent problème face à des acteurs ayant déjà une expérience professionnelle plus importante. Certains auront tendance à vous sous-estimer voire à vous prendre de haut.

Écoutez ce que l’on vous dit, ils auront beaucoup de choses à vous apprendre, mais n’ayez pas peur de croire en vos idées.

Apprenez à convaincre et à être crédible avec des arguments solides.

La peur de l’échec

Vous n’avez pas toujours eu la moyenne à l’école, pourtant cela ne vous a pas empêché de poursuivre vos études et de tirer profit de vos erreurs. Il en est de même pour la création d’entreprise.

Il est indéniable que la création d’entreprise comporte des risques. N’en n’ayez pas peur … Anticipez-les en tenant compte des incertitudes lors de l’élaboration de votre stratégie et de votre développement.

Même si le succès est incertain, l’expérience professionnelle et personnelle que vous en tirerez est quant à elle garantie. Vous sortirez grandi de cette aventure.

L’accompagnement

Se lancer pour la première fois n’est pas une tâche facile. Vous devrez faire face à des problématiques nouvelles.

Avoir un mentor ou être suivi par une structure d’accompagnement (incubateur, pépinière, etc.) est une excellente solution pour éviter les erreurs de débutants. En effet, vous pourrez ainsi bénéficier de conseils d’experts et de l’expérience d’entrepreneurs expérimentés.

Vous êtes encore étudiant, profitez de ce statut pour demander des conseils. Beaucoup de créateurs d’entreprise seront ravis de vous aider/accompagner.

Être entrepreneur et étudiant n’est pas facile tous les jours (moins de temps libre, obligations et prises de risque, etc.) ! Cependant, cela permet de vivre une excellente expérience à un moment de votre vie où vous ne risquez rien (pas ou peu d’obligations financières). Réussir à atteindre ses objectifs ne peut être que gratifiant, tant personnellement que professionnellement.

En espérant vous avoir donné envie d’entreprendre et au plaisir d’échanger avec vous !

Bastien KOMPF - Fondateur d’ INNOV’ONLINE SAS

9 juillet 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire