Suivre par Email

jeudi 11 juillet 2013

Un livre numérique est-il un livre ?

A l’heure du numérique, les débats sont nombreux sur les bouleversements qu’il apporte à la chaîne du livre. Ce sont les identités de l’auteur, de l’éditeur, du livre qui sont mises en question, si ce n’est à la question, par ces controverses. Aussi, voici quelques liens qui reviennent sur ce que sont le livre, l’éditeur, l’auteur.

Essais de définition

« Si le terme de livre revêt une telle dignité, c’est que derrière on y associe surtout la dimension d’œuvre littéraire : à savoir une identité forte de l’auteur. »

Les changements de support pour le texte, qui s’est fait "livre", ont toujours provoqué une réflexion sur ce qu’est un livre, sa forme et son fond. C’est à cette réflexion que nous convient les auteurs de l’article « Le livre des Argonautes » sur le blog Implications philosophiques, espace de recherche et de diffusion.

« Pour la séance inaugurale de l’atelier « culture numérique », le thème traité fut : qu’est-ce qu’un livre ? La discussion a évolué à partir des travaux de Hubert Guillaud, Pierre Mounier, Michel Melot et Marin Dacos, avec comme fil directeur : essayer par approximations et ajustements, d’appréhender ce qui fait un livre. »

Histoire

Se poser cette question est l’occasion, comme chaque fois pour ce genre d’entreprise, de prendre un peu de recul :
le projet Gutenberg, éditeur de textes/livres en ligne, existe depuis...1971
on aurait donc déjà de quoi retracer une histoire du livre numérique quand on croit assister à sa naissance : Le livre numérique préhistorique


Papier et numérique
Le site Implications philosophiques propose un très bon dossier intitulé Culture papier, culture numérique rassemblant un certain nombre de contributions qui reviennent sur la

« nature éminemment complexe et contemporaine de cet objet (ou plus exactement champ) d’étude. Complexe car comme le souligne A. Gefen « la sphère de la littérature numérique recouvre des pratiques sociales, des réalités technologiques et des valeurs symboliques qui ne sont pas nécessairement corrélées et coordonnées. »
Si d’aucuns prédisent une guerre entre le livre papier et le livre numérique, au profit du papier (comme le livre d’Olivier Larizza, La guerre des livres n’aura pas lieu, Buchet-Chastel, 2012), d’autres pointent les extraordinaires possibilités apportées par le numérique dans l’édition de textes anciens, telle cette version enrichie de L’art de la guerre de Sun Tzu.
Antoine Compagnon consacre un article à la numérisation en masse de textes : « Quand les textes auront des ongles. » :

« Depuis près d’une dizaine d’années qu’on numérise à tour de bras - c’est le cas de le dire -, il est grand temps de se demander que faire de ces tonnes de textes réduits à l’état de bits. »
enfin, signalons que le fameux site publie.net commence en juillet une nouvelle formule, celle du papier ! Pour tout savoir, c’est ici.

Auteur vs éditeur ?

Le site ActuaLitté a publié un article de Yal Ayerdhalh dans lequel il "récuse" les propos tenus par Mme Filipetti dans son entretien avec N. Gary d’ActuaLitté : « c’est l’éditeur qui fait la littérature ».
Un article de Télérama (09/06/2012) mène l’enquête : Littérature et numérique : quand l’écrit invente son avenir.

« De plus en plus d’auteurs et d’éditeurs s’adaptent à cette nouvelle technologie qui a jeté l’encre et le papier. Enquête dans les coulisses de la littérature de demain. »

http://eduscol.education.fr/pnf-lettres/spip.php?article94

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire