Suivre par Email

dimanche 8 septembre 2013

Acquérir des compétences, une urgence au niveau mondial

Acquérir des compétences, une urgence au niveau mondial !Education Pour Tous, Rapport mondial de suivi 2012, UNESCO 


Ce Rapport, dixième édition trés documentée nous rappelle tout le progrès à accomplir dans les domaines de l’éducation dans le monde où le nombre d’enfants scolarisés à stagné pour la première fois depuis l’année 2000. Et la question seule de scolarité ne suffit pas à réduire ni les problèmes d’alphabétisation des adultes ni le fossé qui se creuse entre le besoin de compétences des pays en voie de développement et l’offre de formation dans un contexte difficile notamment du point de vue social et économique.


Irina Bokova, Directrice général de l’UNESCO :
« Le troisième objectif de l’Éducation pour tous est de faire en sorte que tous les jeunes aient la possibilité d’acquérir des compétences. Atteindre cet objectif est devenu, depuis 2000, une urgence de plus en plus criante.

Le ralentissement économique mondial a une incidence sur le chômage. Un jeune sur huit dans le monde cherche du travail. Les populations de jeunes sont nombreuses et en expansion. Le bien-être et la prospérité des jeunes dépendent plus que jamais des compétences que l’éducation et la formation peuvent leur assurer. Ne pas répondre à ce besoin est un gaspillage de potentiel humain et de puissance économique. Les compétences des jeunes n’ont jamais été aussi vitales.

Le présent Rapport mondial de suivi sur l’EPT nous rappelle que l’éducation ne se limite pas à faire en sorte que tous les enfants puissent aller à l’école : elle doit aussi préparer les jeunes à la vie, en leur donnant la possibilité de trouver un emploi décent, de gagner leur vie et de contribuer à celle de la communauté et de la société auxquelles ils appartiennent. Plus largement, elle doit aider les pays à se doter de la main-d’œuvre dont ils ont besoin pour assurer leur croissance dans l’économie mondiale.

Des progrès indéniables ont été accomplis en direction des six objectifs de l’EPT – avec notamment un développement de la protection et de l’éducation de la petite enfance et des améliorations de la parité entre les sexes au niveau de l’enseignement primaire.

Cependant, à trois ans du terme de 2015, le monde n’est toujours pas sur la bonne voie.
Les progrès vers certains objectifs achoppent. Le nombre d’enfants non scolarisés a stagné pour la première fois depuis 2000. L’alphabétisation des adultes et la qualité de l’éducation exigent encore des progrès plus rapides.

Les évolutions récentes rendent encore plus urgent d’assurer un accès équitable à des programmes appropriés de développement des compétences. Les populations urbaines connaissant une croissance rapide, en particulier dans les pays à faible revenu, les jeunes ont besoin de compétences pour sortir de la pauvreté. Dans les zones rurales, les jeunes doivent pouvoir disposer de nouveaux mécanismes d’adaptation leur permettant de faire face au changement climatique et à la diminution de la taille des exploitations agricoles, ainsi que de saisir les occasions d’exercer des emplois non agricole

Le présent Rapport révèle que 200 millions de jeunes environ ont besoin d’une deuxième chance d’acquérir les compétences élémentaires en alphabétisme et en calcul, qui sont essentielles pour accéder ensuite aux compétences requises pour pouvoir travailler. Dans tout ce tableau, les femmes et les pauvres sont confrontés à des difficultés particulières.

Pour nous, le nombre croissant des jeunes sans emploi ou enfermés dans le piège de la pauvreté doit être un appel à agir – pour répondre à leurs besoins d’ici 2015 et pour entretenir l’élan au-delà de cette date. Nous pouvons parvenir à l’enseignement universel dans le premier cycle du secondaire d’ici 2030, et nous devons y parvenir

L’engagement des donateurs en faveur de l’éducation peut faiblir, et cela est profondément préoccupant. Les budgets publics sont aujourd’hui sous pression, mais nous ne devons pas risquer les gains réalisés depuis 2000 en réduisant maintenant notre engagement. Les éléments présentés dans ce Rapport montrent que les fonds dépensés pour l’éducation génèrent, sur la durée d’une vie humaine, de dix à quinze fois plus de croissance économique. Il est maintenant temps d’investir pour l’avenir.
Nous devons réfléchir d’une manière créative et utiliser toutes les ressources à notre disposition. Les gouvernements et les donateurs doivent continuer à faire de l’éducation une priorité. Les pays devraient examiner leurs propres ressources, qui pourraient donner à des millions d’enfants et de jeunes des compétences pour la vie. Quelles que soient les sources de financement, les besoins des défavorisés doivent revêtir un haut degré de priorité dans toutes les stratégies.

Partout, les jeunes ont un grand potentiel – et celui-ci doit être développé. J’espère que ce Rapport catalysera dans le monde entier des efforts renouvelés pour donner aux enfants et aux jeunes une éducation qui leur permette d’aborder le monde avec confiance, de suivre leurs ambitions et de vivre la vie qu’ils auront choisie ».

Irina Bokova
Directrice général de l’UNESCO

Le Rapport est consultable et téléchargeable à cette adresse : http://unesdoc.unesco.org/images/0021/002180/218015f.pdf

Pour plus d’informations : L’équipe du Rapport mondial de suivi sur l’EPT
c/o UNESCO
7, place de Fontenoy
75732 Paris 07 SP, France
www.efareport.unesco.org

http://www.educavox.fr/actualite/fait-marquant/article/acquerir-des-competences-une

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire