Suivre par Email

jeudi 19 septembre 2013

Des universités offrent gratuitement leurs cours en ligne

LONDRES - Une vingtaine d'universités britanniques mettent depuis mercredi gratuitement des cours sur un portail commun de l'Internet, rejoignant une tendance mondiale lancée aux États-Unis et qui vise à donner accès à l'éducation au plus grand nombre.

Ce portail (FutureLearn.com) propose initialement 20 cours parmi lesquels notamment une leçon du King's College de Londres sur les causes de la guerre, un enseignement sur les changements climatiques de l'université d'Exeter ou deux cours sur le cancer des universités de Bath et de Glasgow.

Actuellement, 23 universités participent à cette initiative ainsi que le British Council, le British Museum et la British Library.

Les universités d'Oxford, de Cambridge ou encore l'Imperial College, qui figurent parmi les établissements les plus prestigieux du Royaume-Uni, n'ont pas rejoint l'initiative.

L'université de Cambridge a indiqué qu'elle produisait déjà des conférences enregistrées qui sont disponibles en ligne, mais elle a précisé dans un communiqué suivre «avec interêt les développements dans ce domaine».

L'université d'Oxford propose également des cours enregistrés que l'on peut écouter gratuitement sur son site Internet.

Simon Nelson, le directeur général de FutureLearn, a dit espérer que ces célèbres établissements rejoindraient le programme.

«Je suis très optimiste, quand eux-mêmes ou d'autres partenaires potentiels verront la qualité de ce que nous avons développé en si peu de temps, cela les encouragera peut-être à envisager de nous rejoindre», a-t-il dit.

Pour chacun de ces cours, l'enseignement se déroule sur quatre à dix semaines à raison de 3 à 6 heures hebdomadaires.

Le premier cours débute le 14 octobre et porte sur le pouvoir secret des marques, un enseignement de l'université d'East Anglia qui dure dix semaines à raison de trois heures hebdomadaires.

Depuis l'ouverture des pré-inscriptions mardi, plus de 20 000 personnes de 158 pays différents se sont enregistrées.

Ce phénomène est très populaire aux États-Unis où il se fait appeler MOOC (Massive open online course, somme de cours en accès libre sur internet).

Parmi les portails les plus connus figurent Coursera dont les universités de Princeton et Stanford sont notamment partenaires, et edX qui réunit des enseignements du Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), de Harvard, de Berkeley, du Wellesley College ou de l'université de Georgetown, pour ne citer que les plus prestigieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire