Suivre par Email

dimanche 15 septembre 2013

Giovanna Carofiglio invente l’Internet du futur

Deuxième nominée dans la catégorie "Femme au début prometteur" des Trophée des Femmes de l’industrie de L'Usine Nouvelle, Giovanna Carofiglio est chef de département chez Alcatel-Lucent.


Se passer des adresses IP ? Réinventer les infrastructures internet ? Pourquoi pas. C’est en tout cas l’ambitieux projet de Giovanna Carofiglio depuis plusieurs années. "Une idée un peu folle, concède-t-elle, qui demande un consensus mondial !" Tous, au sein des Bell Labs d’Alcatel-Lucent, savent combien elle a bataillé pour faire accepter son projet. En interne et dans la communauté télécoms. Mais elle reste modeste et explique que d’autres, chez Cisco ou Huawei, y travaillent aussi.

À 32 ans, Giovanna Carofiglio dirige un département des Bell Labs consacré à son sujet avec dix chercheurs en France, aux États-Unis, en Corée et en Irlande. Après un diplôme d’ingénieur et un doctorat obtenus à l’École polytechnique de Turin – un cursus terminé en quatre ans au lieu de cinq ! –, elle enchaîne avec un doctorat à l’ENST. Elle fait son stage chez Intel au Royaume-Uni. "Je voulais voir le monde industriel."

Passionnée de mathématiques, elle aime modéliser les phénomènes, à condition que ses travaux se concrétisent. Elle n’a d’ailleurs pas choisi les Bell Labs au hasard. "Pour la recherche théorique, explique-t-elle, mais aussi parce qu’il est exceptionnel d’avoir une telle diversité d’approches et de cultures." Son profil lui a toujours valu de se trouver dans un univers très masculin. Elle se souvient encore du professeur qui lui a faisait remarquer qu’un cours d’électronique n’était pas un endroit pour une femme. C’était au début du XXIe siècle…

Elle l’inspire
"J’admire Margherita Hack, astrophysicienne et militante, qui a défendu la présence des femmes dans les sciences."

Publié le 15 septembre 2013, à 13h00

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire