Suivre par Email

mercredi 18 septembre 2013

USA : Le secteur high-tech joue un rôle majeur dans la création d’entreprises et d’emplois




Une étude publiée récemment analyse la part prépondérante du secteur des hautes technologies dans la création totale d’entreprises et d’emplois aux Etats-Unis.

Sur les trente dernières années, le secteur des hautes technologies a vu se créer 23% d’entreprises en plus que la moyenne du privé. Ce chiffre monte par ailleurs à 48% si l’on ne considère que les entreprises des technologies d’information et de communication (TIC). Il s’agit de quelques-unes des observations principales révélées par le rapport publié en août par Engine et la fondation Kauffman. Les entreprises de ce secteur font aussi mieux que les autres en matière de création d’emplois. En effet, celles avec un taux élevé de travailleurs en sciences, technologie, ingénierie ou mathématiques ont un taux de création d’emplois de 1,8%. Le rapport explique en partie cela par la dynamique « up-or-out » présente dans ces entreprises, c’est-à-dire soit un échec rapide après la création de ces dernières, soit au contraire une forte croissance et donc des embauches.

La création d’emplois augmente après les premières années

De manière générale, même dans le cas d’une réussite, la création d’emplois met quelques années à décoller en moyenne : en effet, la création nette est atténuée par les échecs d’autres jeunes entreprises. Toutefois, d’après l’étude, dans ce secteur, la croissance des jeunes entreprises réussissant suffit à faire plus que compenser les échecs des autres. Ce qui n’est pas le cas dans les autres secteurs ou la création d’emplois dans les premières phases de développement d’une entreprise ne compense pas les pertes. Et la différence entre le domaine des hautes technologies et les autres se creuse également une fois ces premières phases de développement passées. En effet, le taux de création d’emplois une fois la phase développement dépassée est égale à plus du double que celui des autres secteurs. Cette situation favorable se reflète dans le niveau d’emploi des hautes technologies et des TIC, bien supérieur à celui du privé dans son ensemble.

Un secteur qui s’implante différemment

De plus le domaine high-tech a de fortes retombées locales puisqu’il représente à lui seul 60% des dépenses privées en Recherche et Développement. Pour preuve de ces retombées, il a été remarqué que sur le long terme la création d’un poste dans ce secteur des high-techs était associée à quatre autres dans les services de l’économie locale. Si les entreprises cherchent souvent à s’implanter dans des hubs technologiques ou des grandes villes, la croissance des startups high-tech ou des TIC a été plus forte dans les régions à faible densité. Ceci alors que c’est l’inverse qui se produit pour les entreprises des autres secteurs. Quand il s’agit de se positionner dans des petites villes, les startups high-tech privilégient celles où il y a des activités aérospatiales ou du domaine de la défense, ou bien celles où se trouvent des centres de recherches universitaires importants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire