Suivre par Email

vendredi 19 septembre 2014

LES 10 TECHNOLOGIES QUI NE DOIVENT JAMAIS VOIR LE JOUR




Plus nous avançons dans le 21° siècle, plus la technologie évolue. Certaines choses qui nous semblaient irréalisables il y a quelques années encore relèvent maintenant du possible. Mais toutes ces avancées technologiques ne sont-elles pas une porte ouverte vers les dérives ? Voici 10 technologies qui ne doivent jamais, ô grand jamais, voir le jour.

1. L'ARMEMENT NANOTECHNOLOGIQUE



S'il y a bien une chose qui pourrait détruire la race humaine sur Terre, c'est l'utilisation des nanotechnologies à des fins militaires. Le risque vient de deux facteurs importants : l'auto-réplication incontrôlée et la croissance exponentielle.

Si un gouvernement assez nihiliste ou un acteur non-étatique se lançait dans la conception de machines microscopiques et que celles-ci se répliquaient en consommant les ressources critiques de la planète, notre fin serait plus qu'imminente.

Certains spécialistes ont déjà étudié la question, prenant en compte les différents types de nano-armes possibles. Que ce soit les aérovores (qui bloqueraient les rayons du soleil), le plancton gris (qui dévorerait l'écologie sous-marine), le lichen gris (qui détruirait la géologie terrestre) ou les destructeurs de biomasse (qui s'attaqueraient à divers organismes), il ne faudrait pas plus de 20 mois pour une "écophagie globale".

La seul défense possible serait de créer un système qui perturberait les mécanismes internes des nanorobots. La plupart des experts sont donc d'accord pour instaurer un moratoire sur les nanotechnologies utilisées comme arme.

2. DES MACHINES CONSCIENTES



C'est l'un des rêves des scientifiques : intégrer une conscience artificielle dans une machine. Cependant, il faut absolument réfléchir à ce sujet avant de se lancer. En effet, il serait extrêmement cruel d'installer un cerveau fonctionnel dans une machine, à l'instar des Dreadnought dans la série Warhammer 40000. Selon le philosophe Thomas Metzinger, "aucun comité éthique dans un monde démocratique n'acceptera que de tels recherches soient lancées". Louie Helm appuie les propos de son collègue, estimant que "piéger une conscience dans une machine et la forcer à faire un travail pour vous n'est rien de plus que de l'esclavage."

3. UNE SUPER-INTELLIGENCE ARTIFICIELLE



Comme le disais Stephen Hawking l'année dernière, l'intelligence artificielle pourrait être la plus grande erreur de notre histoire. En effet, l'introduction de systèmes plus rapides et plus intelligents pourraient nous forcer à devenir spectateur des événements, devenant à la merci de ce que cette super intelligence déciderai de faire, à l'image de Skynet dans le film Terminator. Et nous ne pouvons pas encore faire une IA amicale pour prévenir cette fin.

4. LES VOYAGES DANS LE TEMPS



Je ne suis pas un fervent croyant de la théorie des voyages dans le temps, mais je suis sûr d'une chose : si jamais nous sommes capables d'y arriver sur le plan technologique, nous devons absolument rester loin de tout ceci, car ce serait complètement insensé ! N'importe quel film de SF traitant de voyages dans le temps nous montre les potentiels dégâts que cela pourrait générer, en particulier les paradoxes temporels. Et même si nous arrivions à mettre en place des voyages temporels quantiques, la confrontation culturelle et technologique ne pourrait que mal se terminer.

5. UN DISPOSITIF DE LECTURE DE L'ESPRIT



L'idée que des machines puissent lire les pensées et les souvenirs des gens sans leur consentement n'est pas complètement farfelue, même s'il faudrait pour ça que le cerveau humain soit beaucoup plus intimement connecté avec Internet et les autres moyens de communications.

L'année dernière, aux Pays-Bas, des scientifiques ont croisé des imageries mentales avec des algorithmes informatiques pour déterminer quelles lettres une personne regardait. L'idée est de reconstruire la pensée humaine à un niveau sans précédent, permettant de montrer ce que vous avez vu, pensé ou enregistré. Pour peu qu'un état mette la main sur cette technologie et la produise en masse, nous tomberions dans un monde orwellien dans lequel nos "délits d'opinion" pourraient effectivement être appliquées.

6. UN DISPOSITIF DE PIRATAGE CÉRÉBRAL



Par extension, il serait également possible d'altérer nos esprits sans que nous le sachions, de la même façon que dans le jeu Remember Me. Dès que nous implanterons des puces dans notre crâne et en supposant que nous n'arrivions pas à développer des pares-feu suffisamment efficaces, nos cerveaux seraient directement exposés à Internet et tous ses maux.

Une équipe internationale de chercheurs en neurosciences a mis en place une expérience qui a permis aux participants de s'engager dans une communication entre cerveaux sur Internet. Bien sûr, c'est excitant, mais cette forme de télépathie pourrait ouvrir la boîte de Pandore. Le meilleur - et le plus effrayant - traitement de cette possibilité a été dépeint dans Ghost in the Shell, dans lequel un pirate était capable demodifier les souvenirs et les intentions de ses victimes. Maintenant, imaginez une telle chose dans les mains du crime organisé... 

7. DES ROBOTS AUTONOMES CONÇUS POUR TUER LES HUMAINS.



L'idée que des machines puissent tuer des humains sans que personne n'appuie sur la détente est effrayante. Alors que cette idée n'était qu'un élément de base de tout film SF, elle commence tout doucement à devenir réalité, notamment via les avions sans pilote. Certes, il n'existe aujourd'hui aucune forme d'intelligence humaine, mais cela n'est pas nécessaire pour le fonctionnement de robots. Ils pourraient reconnaître une cible et la détruire, sans aucune intervention humaine.

Le plus grand danger se cache dans une hypothétique course à l'armement. Après quelques cycles d'amélioration, le développement de robots pourrait franchir un seuil dans lequel la dernière génération serait en mesure de dépasser tout système militaire contrôlée par l'homme. Et que ce soit par accident ("Qui savait que l'IA pourrait émerger spontanément dans un robot militaire ?") ou par la conception ("Nous ne pensions pas que les pirates pouvaient hacker nos robots à distance !"), l'humanité pourrait se retrouver écrasée, comme les esclaves ilotes de Spartan AI.

8. LES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES



Un autre sujet perturbant... Comme indiqué par Bill Joy et Ray Kurzweil en 2005, laisser les génomes de virus mortels à portée du premier venu, c'est précipiter la destruction de notre planète. Pour peu qu'un groupe d'extrémistes mette la main sur ces informations, ils auraient tout le loisir de recréer ce virus à partir de zéro, ou de l'améliorer et le rendre encore plus destructeur. Certains scientifiques parlent même de virus agissant directement sur le génome humain.

9. DES PEINES ET EMPRISONNEMENTS VIRTUELS



A quoi ressembleraient les prisons si nous pouvions vivre des centaines voir des milliers d'années ? Et que se passerait-il si les prisonniers voyaient leurs cerveaux mis en ligne ? On parle notamment de faire fonctionner le dit cerveau 1 000 000 de fois plus rapidement, transformant une peine de 1000 ans en une peine de 8h30, suivie de quelques heures (ou plusieurs centaines d'années selon le point de vue) de réhabilitations. Cela sera moins couteux pour les contribuables et permettrait de réhabiliter en quelques heures des criminelles de premier ordre.

Horrible ? On est d'accord. Mais il est important de noter que cette méthode n'est qu'une hypothèse et nous espérons que cela ne deviendra jamais réalité.

10. UN ENFER TECHNOLOGIQUE



Certains scientifiques travaillent pour la création d'un paradis scientifique et technologique à l'aide du téléchargement de la conscience et de la réalité virtuelle. Mais si on peut créer le paradis, on peut créer l'enfer. Dans une perspective d'espérance de vie indéfinie, cet avenir est particulièrement effrayant, avec des possibilités de tortures physiques et psychologiques sans limites. On ne sait pas vraiment pourquoi quelqu'un développerait une telle chose, mais cela fait à coup sûr froid dans le dos...

Source(s) : io9

De Arthur - 18 septembre 2014 à 18:35 dans Technologies

http://hitek.fr/actualite/les-10-technologies-a-bannir_3800

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire