Suivre par Email

jeudi 7 août 2014

L'école ne prépare pas à l'avènement des robots dans la société de demain

La concur­rence écono­mique des robots dans la société de demain néces­site de revoir en pro­fon­deur tous les sys­tèmes éduca­tifs, estiment les experts consul­tés par le Pew Research Center.

Le think tank amé­ri­cain Pew Research Center a posé la même ques­tion à plu­sieurs cen­taines de tech­ni­ciens et d'experts en tech­no­lo­gie recon­nus : "L'impact écono­mique des avan­cées en robo­tique et des voi­tures auto-pilotées, des agents numé­riques qui peuvent agir à notre place, et des robots, pro­gresse rapi­de­ment. Est-ce que les appa­reils robo­tiques et les appli­ca­tions d'intelligence arti­fi­cielle (...) auront sup­primé plus d'emploisqu'ils n'en auront créés d'ici 2025 ?"

Unanimes sur un fait : le sys­tème sco­laire est inadapté

Sur les 1.896 répon­dants, 48% estiment que l'émergence de robots de plus en plus qua­li­fiés accroî­tra le chô­mage et les inéga­li­tés sociales, tan­dis que 52% des spé­cia­listes estiment que les humains sau­ront s'adapter, comme ils le font depuis le début de la révo­lu­tion indus­trielle, et crée­ront des emplois dans de nou­veaux champs d'activité face à laconcur­rence des machines.

Les deux groupes s'accordent tou­te­fois sur un point : le sys­tème éduca­tif actuel n'apporte pas les com­pé­tences néces­saires pour s'imposer sur le mar­ché du tra­vail du futur.

"Les auto­di­dactes s'en sortiront"

Howard Rheingold, écri­vain, ensei­gnant et pion­nier de la socio­lo­gie d'Internet, observe par exemple que "les emplois que les robots lais­se­ront aux humains seront ceux qui néces­sitent réflexion et connais­sances. En d'autres termes, seuls les humains les mieux éduqués riva­li­se­ront avec les machines. Et dans le sys­tème éduca­tif des Etats-Unis comme dans le reste du monde, les étudiants sont tou­jours assis en ran­gées et en colonnes, appre­nant à res­ter tran­quilles et à mémo­ri­ser ce qu'on leur dit, pré­pa­rés à une vie dans une usine du XXème siècle."

Certains experts encou­ragent donc à sor­tir du sys­tème. "Le sys­tème éduca­tif n'est pas en mesure de se trans­for­mer pour aider à for­mer des diplô­més capables de s'imposer face aux machines", juge Bryan Alexander, futu­riste, ensei­gnant et consul­tant en tech­no­lo­gie. "Pas à temps, et pas à l'échelle suf­fi­sante.Les auto­di­dactes s'en sor­ti­ront (...) mais les masses popu­laires sont pré­pa­rées à la mau­vaise économie."

Les spé­cia­listes sont nom­breux à espé­rer que cette révo­lu­tion tech­no­lo­gique for­cera égale­ment la société à rééva­luer son rap­port au tra­vail, en pri­vi­lé­giant des modes de pro­duc­tion à moindre échelle et plus arti­sa­naux, et en accor­dant aux gens plus de temps à consa­crer aux loi­sirs, à la famille et à l'amé­lio­ra­tion per­son­nelle.

07.08.2014

http://www.vousnousils.fr/2014/08/07/ecole-robots-societe-demain-554529?utm_source=feedly&utm_reader=feedly&utm_medium=rss&utm_campaign=ecole-robots-societe-demain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire