Suivre par Email

lundi 5 août 2013

La Nasa à la conquête du soleil

Le satellite IRIS a pour mission d’étudier une région encore peu connue de notre étoile

Base militaire de Vandenberg, Californie. 7 juin. En fin d’après-midi, un avion Lockheed L-1011 décolle. Cet avion triréacteur porte à son bord une fusée Pegasus XL, larguée à environ 10 000m d’altitude, après un premier passage de vérification des conditions de lancement. La fusée a permis de mettre en orbite polaire à 643 km au-dessus de la Terre le satellite IRIS (Interface Region Imaging Spectrograph). Celui-ci fait 2 mètres de long pour 1.2m de large, avec une envergure de 3.65 mètres une fois ses panneaux solaires déployés.

Equipé d’un télescope ultra-violet, le satellite IRIS va pouvoir prendre des photos en haute résolution avec des intervalles de temps d’à peine quelques secondes. Ses clichés se concentreront sur la zone de la basse atmosphère du soleil, une région entre la surface et la couronne solaire. Ce cercle lumineux est une zone male connue, visible uniquement lors des éclipses.

Les photos prises par IRIS seront transmises une fois par semaine et accessibles par tous, scientifiques et grand public. Elles devraient permettre de mieux comprendre comment se forment les vents solaires, avec pour objectif final de pouvoir les anticiper et donc prévenir les perturbations engendrées sur les systèmes de communication terrestres. Avec 182 millions de dollars de financement, cela devraient être de très belles photos !

Voir le lancement d’IRIS :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire