Suivre par Email

dimanche 29 septembre 2013

Aussi brillant qu’un million de soleils : le trou noir au cœur de la Voie Lactée serait sur le point d'exploser

Le trou noir supermassif au centre de notre galaxie, la Voie Lactée, consommera bientôt une goutte de gaz qui le fera rayonner d'énergie à un rythme effréné.


L'anéantissement de ce nuage de gaz pourrait durer plus d'un an

Rien n'est plus tranquille que l'étendue de la Voie Lactée flottant dans le ciel d'une nuit d'été. Enfin, c'est ce que vous pensez ! En réalité, le centre de notre galaxie est un chaos d'étoiles et de débris qui tournent autour d'un immense trou noir qui fait 4 millions de fois la masse du soleil. Et les choses ne sont pas prêtes de se calmer. Des astronomes ont découvert qu'une boule de gaz, appelée G2, s'est égarée et se dirige actuellement vers le trou noir.

Ce gaz avance très vite. A tel point qu'il entre en collision avec d'autres matières, se réchauffe et émet une grande quantité d'énergie. Le trou noir va bientôt consommer cette boule de gaz. Un événement similaire s'est produit il y a une centaine d'années, créant un éclat de lumière aussi brillant qu'un million de soleils. Une donnée parvenue à notre connaissance grâce aux échos de lumière qui rebondissent autour du centre de la galaxie. Selon le astronome du MIT Sheperd Doeleman, l'anéantissement de ce nuage de gaz pourrait durer plus d'un an. Elle considère d'ailleurs ce moment comme "un événement unique dans une vie".




Le trou noir central a beau être immense, il reste mille fois trop petit pour être observé avec le télescope spatial Hubble. Il est également obscurci par la poussière interstellaire qui bloque toute la lumière visible, bien que certaines ondes radio peuvent passer à travers. C'est pour cela que Sheperd Doeleman organise l'Event Horizon Telescope, un projet qui vise à créer un réseau international d'antennes paraboliques qui, ensemble, représentent un système dont le diamètre effectif est aussi important que celui de la Terre.

D'ici deux ans, le réseau de l'Event Horizon Telescope augmentera donc considérablement ses capacités d'observation. Une trentaine de radiotélescopes devraient rejoindre d'ici 2015 les quatre appareils qui en font déjà partie. Selon Sheperd Doeleman, le radiotélescope ainsi créé permettra également de réaliser des observations inédites de Sagittarius-A et de son disque d'accrétion. L'Event Horizon Telescope a déjà permis de relever de nouvelles données concernant la galaxie M87.

Publié le 28 septembre 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire