Suivre par Email

vendredi 27 avril 2012

Une locomotive de l'innovation

À bientôt 30 ans, Luxinnovation a depuis longtemps dépassé l'âge de raison. «Luxinnovation a commencé en 1984 avec une mission axée sur la sensibilisation et la promotion, rappelle Marco Walentiny, président du conseil de gérance depuis 1998. Entre-temps, elle est devenue une agence de conseil et est perçue comme un partenaire important pour développer une démarche d'innovation.»

À travers son 2e contrat de performance entamé en 2011, Luxinnovations'est engagée à renforcer son action tant auprès des entreprises que des organismes de recherche dans une approche sectorielle. Sciences de la vie, éco-technologies, technologies de l'information et de la communication, matériaux et technologies de production, technologies spatiales: chacun de ces cinq axes prioritaires a maintenant son propre cluster que coordonne Luxinnovation. L'agence veut aussi renforcer son action auprès des jeunes entreprises innovantes et de l'artisanat.

Un soutien particulier aux PME

Luxinnovation se présente ainsi comme un accompagnateur pour les entreprises et les centres de recherche innovants. Elle les aide à solliciter les financements nationaux, notamment l'aide «Recherche, développement et innovation» (RDI): en 2011, 79dossiers soumis par 58entreprises dont 35PME ont été acceptés. Et 6 dossiers sont issus de partenariats public-privé (PPP).

L'agence a également aidé ses clients à postuler pour des financements européens: 137dossiers ont été présentés dans les appels des programmes RDI européens pour un retour financier de 15millions d'euros.

Véritable aiguillon pour ses clients, Luxinnovation a facilité leur coopération au sein des clusters sectoriels par le biais de groupes de travail, de newsletters ou encore de visites d'étude. L'agence est aussi active dans le réseau Enterprise Europe Network. En 2011, elle a réalisé 78visites d'entreprises, envoyé 355profils technologiques étrangers à 118entreprises débouchant sur 77mises en contact. Six transferts de technologie internationaux ont été signés par deux grandes entreprises et deux start-up avec des entreprises en Allemagne, France, Corée du Sud et avec un centre de recherche espagnol.

Des secteurs porteurs de croissance

Luxinnovation sensibilise également ses clients à la protection de la propriété intellectuelle. Elle a conseillé 48entreprises et centres de recherche publics en 2011, et veillé au dépôt de 12 demandes de brevets (contre 6en 2010). Elle a aussi apporté son soutien à la création de 23start-up innovantes et obtenu 4aides «Jeunes entreprises innovantes» du ministère de l'Économie et du Commerce extérieur. Quant aux PME, 58ont bénéficié d'un accompagnement personnalisé après un diagnostic de leur potentiel d'innovation.

«L'innovation n'est pas seulement technologique», indique Isabelle Schlesser, secrétaire adjointe de l'agence. Celle-ci apporte donc son appui en matière de management de l'innovation et de promotion du design, car le design fait aussi partie de la compétitivité d'un produit. L'agence mise aussi sur l'avenir avec la 3e édition en 2011 du concours d'idées innovantes Génial, qui a mobilisé en trois ans 785élèves de 5 à 20ans pour un total de 419 idées.

La mutation de l'agence est aussi passée par un lifting de son site internet dont la nouvelle version, mise en ligne en mai 2011, a apporté 85% de visiteurs uniques de plus qu'en 2010. Luxinnovation a profité de 2011 pour renforcer sa collaboration avec le Fonds national de la recherche autour d'une priorité: valoriser la recherche publique.

«Sans idées nouvelles, on ne résiste pas à la concurrence globale», a encouragé hier la ministre des Classes moyennes et de l'Égalité des chances, Françoise Hetto-Gaasch, saluant l'action de Luxinnovation en faveur des PME et de l'artisanat. Et de louer les secteurs «d'avenir» qui l'intéressent particulièrement comme l'efficacité énergétique, la mobilité électrique et les technologies de la communication. «Quand la population vieillit, elle perd en mobilité et a besoin de communiquer», souligne la ministre. «Les technologies utilisant les TIC pour aider les personnes âgées à maintenir une qualité de vie et leurs relations sociales sont un domaine très porteur dont le dynamisme m'a étonné», explique Marco Walentiny.

www.innovation.public.lu

Camille Leroux-Frati 
2012-04-27 09:31:00

http://www.lequotidien.lu/l-economie/34111.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire