Suivre par Email

samedi 14 septembre 2013

L’ordinateur, lieu de l’indépendance de l’adolescent


Depuis quelque temps est apparue une « génération écran » : des enfants et des adolescents passant en moyenne près de deux heures par jour sur Internet à chatter, chercher des informations ou alimenter un blog . Cette « consommation » du numérique est le fruit d’une longue maturation au cours de laquelle les jeunes gagnent de plus en plus en indépendance.
Elle correspond aussi à une période nouvelle : après la revendication d’une chambre à soi, personnalisée selon ses goûts dans les années 60, puis, dans les années 2000, d’un repli sécuritaire lié au développement d’une société du risque, l’adolescent ne revendique plus une chambre mais un nouvel espace d’indépendance : un équipement de qualité.
Le début de la vie numérique commence vers le cours préparatoire. À ce moment, la chambre de l’enfant sert avant tout de lieu de couchage et de salle de jeux et possède assez peu de matériel. Les adultes surveillent la consommation de radio, de musique et de télévision. Moins de six enfants sur dix utilisent un ordinateur – principalement pour le jeu – souvent situé dans une pièce commune Tout au long de l’école primaire, la chambre de l’enfant s’équipera d’appareils audio (chaîne hifi, radio) pendant que l’utilisation du web occupera deux à quatre heures par semaine.

Apprentissages

À partir de l’entrée au collège, vers la 5e, la culture de la chambre et la consommation de média montent en puissance. Ayant acquis plus de liberté pour visionner la télévision familiale (autorisation de rester plus tard pour regarder des films le week-end par exemple), les ados ressentent le besoin de consommer des médias individuellement. En même temps, ils s’approprient leur chambre qu’ils décorent et équipent de matériel, toujours après négociation avec les parents. La plupart possède du matériel audio et les trois quarts ont des jeux vidéo. Seul un tiers est équipé d’une télévision personnelle tandis qu’un peu moins d’un sur cinq possède un ordinateur. Une différence s’opère entre filles et garçons : les premières possèdent une vidéothèque et une audiothèque plus importante et utilisent davantage les fonctions bureautique de l’ordinateur, tandis que les seconds surfent plus, téléchargent des médias ou des programmes et utilisent massivement des jeux vidéos. Reste que c’est à cette période que les impératifs scolaires expliquent généralement un accroissement du matériel informatique permettant d’accéder à des ressources documentaires. C’est aussi à cette période que les premiers blogs apparaissent, essentiellement féminins : 33% des ados en gèrent un tandis que 32% en fréquentent et y laissent des commentaires. Le temps passé sur le web passe ainsi à huit heures par semaine en moyenne.

La culture de la chambre

Avec l’entrée au lycée arrive la troisième phase, celle de l’autonomie relationnelle. Elle marque une rupture avec les parents et l’inscription des jeunes dans un groupe social qui va bien évidemment se retrouver sur Internet. Leur chambre à coucher devient une sorte de maison dans la maison, avec parfois l’installation d’un canapé et d’un matériel informatique plus performant. Depuis cet endroit, les jeunes poursuivent la socialisation entamée au lycée ou entreprennent des relations amoureuses à l’abri des regards des parents. Le taux d’équipement individuel augmente (de 33% à 53% selon les sources). Pour compenser le manque d’intimité lié à l’utilisation d’une machine commune, les jeunes déploient alors plusieurs stratégies : session verrouillée par un mot de passe ou utilisation du mode privé sur les navigateurs Internet. Le temps de connexion passe en moyenne à dix heures par semaine. Il est aussi bon de noter qu’à partir de 18 ans, 62% des jeunes sont amenés à s’occuper de la maintenance de la machine, et 77% à organiser les répertoires, signe qu’ils deviennent souvent leaders en matière informatique dans le foyer. S’ils ne possèdent pas l’ordinateur, ils l’ont au moins conquis. Au final, cette appropriation demande au foyer une duplication du matériel. Ainsi plus de 60% des foyers avec adolescent possède deux ou trois ordinateurs, ce qui entraîne forcément une individualisation des usages d’autant plus forte.

Crédit photo : An@é

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire