Suivre par Email

samedi 21 septembre 2013

Enseignement supérieur : Les 10 meilleures universités d’Afrique


Elles sont 10 universités à offrir le meilleur de la formation universitaire sur le continent. Comme toujours, l’Afrique du Sud en a les meilleures. La nation arc-en-ciel a encore raflé la mise dans le classement des universités africaines. Un classement réalisé par l’International colleges and universities, site spécialisé dans le classement web des collèges et universités du monde. Un résultat qui place les universités francophones largement derrière les établissements anglophones qui confirment encore plus leurs hégémonies.

Les raisons

Entre autres raisons qui pourraient expliciter cet état de fait, nous citerons la mauvaise gestion des universités, la dégradation des infrastructures, le manque d’investissement pour le financement des programmes de recherche d’où le déclin de la recherche scientifique, l’amplification des conflits entre étudiants, les nombreuses grèves, la forte immiscion du politique dans l’espace universitaire.

En effet, la recherche demeure le parent pauvre des universités des pays d’Afrique au Sud du Sahara particulièrement pour celles qui sont situées dans la partie Ouest et Centrale du continent. Le forum de Dakar tenu les 02 au 04 juillet avec pour thème : « Stratégie pour un financement durable de la recherche en Afrique de l’Ouest et du Centre », relèvera que, les pays de ces deux régions d’Afrique n’accordent qu’une infime part, 0,3%, de leur budget à la recherche. Un taux fort en deçà du minimum exigé qui est de 1,5% du budget de l’Etat.

Grèves et Mauvaise Gestion

Aussi les grèves intempestives des enseignants qui réclament régulièrement de meilleurs traitements plombent l’envol de ces universités. L’année universitaire 2012-2013 a vue les étudiants gabonais passés 80 jours à la maison pour une grève des enseignants qui réclamaient la concrétisation d’une promesse d’augmentation de salaire du chef de l’Etat gabonais. La même situation se présentait au Mali il y a de cela trois mois. Lorsque ce ne sont pas les enseignants qui sont en grève, ceux sont les étudiants. En Côte d’Ivoire, le syndicat-mafia FESCI (Fédération des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire) n’eut-été la réaction musclée des nouvelles autorités aurait continué de faire main basse sur les universités ivoiriennes. Ce syndicat aura contribué gravement à la déchéance de l’Ecole ivoirienne. Mieux, en termes de mauvaise gestion, le Burkina Faso s’est illustré de la mauvaise manière le mois d’aout dernier. Sa décision impopulaire de fermeture des résidences et restaurants universitaires avait provoqué des incidents à Ouagadougou. Des étudiants seront emprisonnés puis relâchés par les autorités judiciaires. Autant de faits qui contribuent à ternir d’avantage l’image des universités francophones.

Les universités anglophones au Top

A contrario, les universités des pays anglophones s’astreignent à se conformer aux standards internationaux. On y trouve La qualité de l’enseignement, l’éthique, la probité morale et intellectuelle, la documentation disponible (bibliothèques), la capacité d’accueil des étudiants (auditoires, dortoirs), les centres de recherches et les services techniques, la facilité d’insertion des étudiants dans la vie professionnelle. Les ressources humaines sont pourvues en professeurs titulaires de Chaires, les budgets alloués à la recherche et aux inventions sont importants et disponibles. Enfin, les chercheurs détiennent de brevets d’invention. Les performances des pays comme l’Egypte et l’Afrique du Sud s’expliquent par l’attention très particulière accordée à la recherche dans leurs efforts d’investissement. Par ces efforts, ces deux pays ont réussi à attirer les bailleurs de fonds et les donateurs intéressés par le financement de la recherche universitaire. Ce classement qui respecte un ordre logique bien défini, commence par le numéro un de la formation d’élite en Afrique :

1- Université de Cape Town d’Afrique du Sud
UCT, université publique, régulièrement classée meilleur établissement d’enseignement supérieur d’Afrique du Sud et du continent africain, entend se positionner sur une niche « afropolitaine » en développant dans de nombreuses disciplines une expertise « Afrique » et « marchés émergents ». Citée parmi les fabriques de l’excellence, la meilleure université du continent africain veut conforter sa position de leader dans l’expertise et les marchés à forte croissance. Au pied des colonnes du Jameson Memorial Hall, le bâtiment symbole de l’université utilisé pour les remises de diplômes, les enfants bigarrés de la nation arc-en-ciel savent qu’ils sont des privilégiés, membres d’une élite recomposée pour refléter la réalité démographique du pays. Un rapport qualité-Prix, les étudiants sud-africains paient 140 000 rands (14 000 €) contre 300 000 rands (30 000 €) pour leurs camarades étrangers.

2- Université d’Afrique du Sud
L’université d’Afrique du Sud (UNISA, Pretoria) fondée en 1873. L’université du Cap de Bonne Espérance s’est ensuite transportée, en 1918, à Pretoria sous le nom d’université d’Afrique du Sud (UNISA). UNISA est l’une des plus anciennes universités d’Afrique du Sud. Elle est aussi la première institution africaine de formation à distance. Elle a ouvert plusieurs centres régionaux en Afrique. Trois départements ou centres de recherche travaillent directement sur les questions de gouvernance : le Département de droit constitutionnel, international et indigène ; le Centre d’études du développement ; et le Centre pour l’étude de la renaissance africaine. La fonction première du Centre d’études du développement est de promouvoir un processus de développement durable et centré sur les populations à travers la sensibilisation des communautés et de fournir de l’information, de l’expertise et des services de conseil en matière de développement. Le Centre pour l’étude de la renaissance africaine, centre interdisciplinaire, a été créé en juin 2003 pour donner une légitimité académique au discours de la renaissance africaine.

3- Université de Pretoria d’Afrique du Sud
L’université de Pretoria (en afrikaans : Universiteit van Pretoria) est une des plus importantes universités d’Afrique du Sud, située dans la province du Gauteng. Elle accueille environ 38 500 étudiants. Université exclusivement de langue afrikaans, elle s’est ouverte depuis 1994 aux autres langues.

4- Université Stellenbosch d’Afrique du Sud
L’université de Stellenbosch est reconnue comme l’une des quatre premières universités de recherche sud-africaines. Elle est fière d’avoir l’une des plus grandes proportions d’étudiants post gradués du pays, dont presque 10% sont des étudiants internationaux. L’Université de Stellenbosch se situe dans la pittoresque vallée du Jonkershoek, au cœur des vignobles de la province du Cap Occidental. L’Université, au cours des ans, est devenue un établissement tertiaire reconnu internationalement pour son excellence et accueillant plus de 23 000 étudiants, employant 800 enseignants et regroupant dans ses murs quelques 500 unités de service et de recherche.

5- Université Witwatersrand d’Afrique du Sud
L’université du Witwatersrand, elle est la plus importante et prestigieuse université d’Afrique du Sud. Université de langue anglaise, elle avait la particularité durant la période d’apartheid d’accueillir également des étudiants noirs en nombre limité. L’université comprend 27 934 étudiants répartis en 5 facultés : Commerce, droit et management, Ingénierie et architecture, Médecine, Arts, éducation, sciences sociales, littérature et langues, Sciences. Une référence de calibre mondial universitaire en Afrique, est reconnue pour son engagement à l’excellence académique et la recherche. Elle contribue à l’économie mondiale de la connaissance et de la transformation locale à travers la génération de haut niveau, des compétences rares et la recherche innovante. À l’avant-garde d’une société en mutation, Wits est une institution engagée, dévouée à l’avancement du bien public. Il favorise les communautés intellectuelles et attire des étudiants talentueux, d’éminents universitaires et penseurs du monde entier.

6- Université de Dar es Salaam de Tanzanie
L’université de Dar es Salaam est un regroupement de trois campus universitaires : Mlimani (la colline), DUCE et MUCE. C’est la plus grande et plus ancienne de Tanzanie. L’Université Dar es Salam définit ses objectifs en tenant compte des besoins nationaux, régionaux et du développement global. Ses champs d’action concernent principalement : la mise en œuvre d’une recherche savante et stratégique, l’éducation, la formation, une offre de service public ciblée pour un développement socio-économique équitable et durable de la Tanzanie et du reste de l’Afrique. Le premier chancelier de cette université était le premier président tanzanien, Julius Kambarage Nyerere.

7- Université du Caire d’Égypte
L’université du Caire (anciennement Université Fouad 1er puis Université égyptienne), est une institution d’études supérieures située à Gizeh en Égypte. De la nécessité de rechercher l’excellence dans la prestation de services d’enseignement supérieur pour répondre aux besoins des communautés nationales, régionales et internationales, ainsi que la contribution effective et continue dans le développement social et économique de l’Égypte. La mission de l’Université du Caire est d’accomplir par un attachement aux normes internationales d’excellence dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de service communautaire.

8- Université du KwaZulu-Natal d’Afrique du Sud
L’université de KwaZulu-Natal ou UKZN est une université de cinq campus, toutes situées dans la province de KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. Il a été crée le 1er Janvier 2004, après la fusion entre l’Université de Natal et l’Université de Durban-Westville. Elle se compose de cinq collèges : Collège de l’Agriculture, de l’ingénierie et de la science, Collège des sciences de la santé, Collège des Humanités, Faculté de droit et de la gestion des études.

9- Université américaine du Caire
L’université américaine du Caire ou American University in Cairo (AUC) est une université située au Caire, en Égypte. Fondée par des missionnaires des États-Unis en 1919, elle dispense un enseignement uniquement en anglais. Elle propose une éducation libérale dans les principales disciplines. L’inscription dans cette université pour un étudiant de première année est de 13 000 USD. 90% des étudiants sont de nationalité égyptienne. Les bureaux administratifs de l’Université ainsi que son conseil d’administration sont situés à New York. Fait notable, c’est dans cette université que Condoleezza Rice, ancienne secrétaire d’Etat des Etats Unis, a tenu le 21 juin 2005, un discours concernant les liens entre la démocratie et la paix au Moyen-Orient.

10- Université Makerere d’Ouganda
Fondée en 1922, l’Université de Makerere est l’une des universités les plus anciennes et les plus prestigieuses en Afrique. Elle est devenue au fil des ans, une référence de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Est. Au mois de novembre 2012, et pour une première période de cinq ans, l’emblématique Université de Makerere et le prestigieux Institut d’Études Politiques de Paris, a signé une convention qui permettra aux étudiants ougandais et français d’effectuer une année d’études dans l’institution partenaire. En 2010 pour la première fois en Ouganda, les femmes qui ont obtenu un diplôme de la principale université du pays, celle de Makerere, était plus nombreuse que les garçons. Une révolution dans ce pays où les femmes n’avaient, il n’y a pas si longtemps, aucun accès aux études supérieures.

Jonas Saraka
septembre 20, 2013

Abidjan-Oeildafrique.com

http://oeildafrique.com/enseignement-superieur-les-10-meilleures-universites-dafrique/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire