Suivre par Email

samedi 21 septembre 2013

Le « son » de l’espace capturé par la Nasa

Si l’existence d’une autre forme de vie dans la galaxie et au delà reste un mystère, on sait désormais que s’y trouve un « son ». C’est à partir des données transmises par Voyager 1 que la Nasa en a déduit que la sonde, envoyée dans l’espace il y a 40 ans, avait franchi l’héliopause (zone frontalière du système solaire) pour arriver dans l’espace interstellaire. Même si cette information reste sujet àpolémique.



Parmis ces données s’en trouvait une particulière : le premier son transmis depuis l’espace. Et c’est à l’occasion de l’annonce officielle du franchissement du système solaire par Voyager1 que la Nasa a partagé cette découverte.

Quand vous entendrez cet enregistrement, rendez-vous bien compte de son caractère historique. C’est la toute première fois que nous réussissons à capturer les sons présents dans l’espace interstellaire », explique Don Gurnett qui étudie de près Voyager 1.

Précision : Il n’y a, à proprement parlé, pas de son dans l’espace. Pour la bonne et simple raison que l’espace, quel qu’il soit, est rempli de… vide. Total. Profond. Omniprésent. L’absence de matière et d’air répercutant les vibrations – ou ondes acoustiques – l’empêche de se propager. C’est la « matière » qui permet à un son d’émettre en se répercutant sur elle. Pas de matière, pas de son. Pas de son… pas de son. Bref.

Qui me parle ?

Alors comment la Nasa a pu déceler un son dans l’espace infiniment vide et nous le transmettre ? Ces sons (oui, il y en a plusieurs !) ont été enregistrés il y a bientôt un an selon la Nasa (entre octobre et novembre 2012 pour les premiers et entre avril et mai 2013 pour les autres) et ont été rendus possible par les vibrations du plasma enveloppant la sonde Voyager1 dans l’espace interstellaire (Grichka, Igor, sortez de ce corps).

Les scientifiques ont remarqué que l’on percevait à chaque fois un son dont le volume augmentait. Le pointillé (visible sur la vidéo) indique que ces volumes augmentent de la même manière. Cela traduit un accroissement continu de la densité du plasma.

Grâce à tous ces éléments confirmés par l’agence spatiale le 12 septembre, cette dernière est en mesure d’affirmer que la sonde a quitté le système solaire il y a un an environ, vers le 25 août 2012, et peut ainsi nous faire partager un peu de ce qui se passe de l’autre côté.

Il ne vous reste plus qu’à fermer les yeux et vous laisser envahir par ce son interstellaire.



Par Elodie, 19 septembre 2013 à 17:00

http://www.journaldugeek.com/2013/09/19/le-son-de-lespace-capture-par-la-nasa/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire