Suivre par Email

jeudi 25 juillet 2013

Les ingénieurs français vont enfin être reconnus aux Etats-Unis

Les ingénieurs français vont enfin pouvoir postuler à des postes aux Etats-Unis requérant un "Master of Science". Jusqu'ici, ils ne disposaient que d'un "Bachelor of Science", en raison des trois années passées en école, les deux années de prépa comptant en quelque sorte "pour du beurre".

Hier encore, les ingénieurs français ne pouvaient prétendre, aux Etats-Unis, ne posséder qu'un "Bachelor of Science" et non un "Master of Science". Seulement les études au sein de l'école d'ingénieurs étaient prises en compte, les deux années de classe prépa ne comptant pas… Celles-ci étaient en effet considérées comme un cursus propédeutique. Mais, à présent, l’AACRAO, association regroupant les responsables des admissions des universités américaines, reconnaît aux ingénieurs français leur grade de "Master of Science".

Une réelle avancée permise par l'Ambassade de France

Il s'agit d'une réelle avancée, permise notamment par l'influence l’Ambassade de France aux Etats-Unis et du Campus France USA. En effet, le "Bachelor of Science" qui devient un "Master of Science" permet aux ingénieurs français d'avoir droit à certains types de visa ou d’emploi, ouverts uniquement aux bac+5. Ils peuvent désormais plus facilement accéder à un doctorat, chose autrefois très complexe avec un "simple" Bachelor.

Une reconnaissance grâce au processus de Bologne

En 1999, un décret avait pourtant bien stipulé que le grade de Master était conféré, en France, aux titulaires d'un diplôme d'ingénieurs. Au niveau européen, le processus de Bologne avait également permis de faire reconnaître la licence (bac+3) comme un bachelor américain (bac+4), et le master européen (bac+5) comme un master américain (bac+6). Mais les grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, qui n'étaient pas post-bac, avaient bien souvent des difficultés à valoriser leur master, perçu comme un bachelor.

Orientations
Mis en ligne le Mercredi 24 Juillet 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire