Suivre par Email

mardi 28 juin 2011

Economie numérique: ouverture d'une réunion de haut niveau à l'OCDE


PARIS - La commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, Neelie Kroes, et le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, ont ouvert mardi à Paris une réunion de haut niveau de deux jours dédiée à l'économie numérique organisée par l'organisation.

Un mois après l'e-G8 qui avait réuni à Paris le gratin du web, la conférence (L'économie d'internet: générer l'innovation et la croissance) doit débattre de l'impact des réseaux internet à très haut débit sur l'innovation, l'économie et le développement social.

Cette réunion est une opportunité unique pour établir de grands principes et mettre en place un cadre concernant l'internet, a déclaré Angel Gurria en ouvrant mardi matin la réunion qui doit se conclure mercredi après-midi.

Nous devons saisir l'opportunité que l'internet nous donne, a-t-il ajouté, soulignant l'importance de l'internet dans nos vies et comment un accès internet à très haut débit et une couverture nationale permet à chaque pays de développer la communication ou encore l'éducation.

Il est essentiel pour notre vision de l'avenir et pour une croissance intelligente que l'internet soit sûr et ouvert à tous. Nous devons prendre le temps de trouver les bonnes solutions, a déclaré pour sa part Nelly Kroes, vice-présidente de la Commission européenne.

Le philosophe Sénèque disait que si on ne sait pas vers quel rivage on se dirige, aucun vent n'est favorable. C'est tout à fait vrai dans l'océan du cyberespace moderne, nous devons savoir où nous allons pour tirer le meilleur parti de l'internet, selon elle.

Il faut que l'internet soit transparent et s'appuie sur une diversité de parties prenantes, il faut qu'il y ait une responsabilisation des acteurs. Il ne s'agit pas de réglementer l'internet, cela doit intervenir en dernier recours, a souligné Mme Kroes.

Le président de la commission sud-coréenne de communication, See Joong Choi, a pour sa part proposé la création d'un forum pour discuter des problèmes de la neutralité de l'internet, ainsi que la sécurité de l'environnement numérique dans le cadre de l'OCDE qui regroupe 34 pays.

Il faut garantir la confiance dans un internet pour tous, ouvert et libre. C'est la condition nécessaire d'un modèle économique basé sur l'innovation et tourné vers la croissance, a indiqué le ministre français de l'Economie numérique, Eric Besson. Les révolutions arabes soulignent combien internet est devenu l'espace public du XXIe siècle. Il faut le préserver en garantissant les droits de l'Homme sur internet autant que la cyber-sécurité.

L'ambassadeur des Etats-Unis à l'OCDE, Mme Karen Kornbluh, a indiqué vouloir appliquer la loi mais en préservant la liberté de l'internet. Les principes qui vont vous être soumis, a l'issue de cette réunion, vont vous permettre de déterminer des normes sociales, tout en préservant les libertés publiques.


(©AFP / 28 juin 2011 10h34)

romandie.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire