Suivre par Email

lundi 27 juin 2011

L’économie circulaire : le modèle de l’avenir ?

Imaginez un nouveau modèle de croissance où l’on ne produirait plus aucun déchet. C’est l’objectif de l’économie circulaire, opposée à l’économie linéaire où notre développement est proportionnel à l’épuisement des ressources naturelles. Concrètement, voilà ce que ça donnerait : des produits conçus en anticipant leur recyclage, des ordures intégralement valorisées… Un monde sans déchet, en somme, avec des prélèvements minimes de matières premières.

L’économie circulaire : le modèle de l’avenir ?

Crédit photo : © krabata - Fotolia.com

Jeudi 23 juin s’est tenue une conférence exceptionnelle à l’ambassade de Grande-Bretagne où Ellen MacArthur a présenté et défendu le modèle de l’économie circulaire : « une idée extrêmement positive », selon elle. Devant une assemblée de responsables d’entreprises, la navigatrice britannique a su convaincre et communiquer son enthousiasme pour une évolution possible de notre société. « Créer une économie circulaire à long terme, c’est un challenge énorme, mais les produits étant de plus en plus chers car les matières premières sont finies, on peut d’ores et déjà s’engager dans cette voie ».

Cette thématique, qui lui tient à cœur, est l’un des projets soutenus par sa fondation.

Une issue inéluctable
La navigatrice a expliqué ce qui l’a conduite à s’intéresser à l’économie circulaire : « Quand on part pour un tour du monde à la voile, on emmène le minimum de ressources pour que le bateau soit le plus léger possible afin de gagner. Durant la course, on a l’occasion de comprendre la notion du mot fini ». Sur Terre, on ne viendra en réalité jamais à bout d’une ressource. En revanche, son extraction deviendra de plus en plus chère, nécessitant des technologies toujours plus complexes. ...

Les piliers de l’économie circulaire

L’une des idées centrales de ce concept économique est le biomimétisme : imiter la nature qui ne produit aucun déchet, où tout est réutilisé. Elle reste notre meilleur modèle d’inspiration pour trouver les innovations durables du futur. Nos stations d’épuration basées sur la filtration par des micro-organismes, des algues ou des plantes aquatiques en sont un exemple probant. Ou encore la conversion accélérée de CO2 en pétrole grâce à des microalgues (société BFS). L’écoconception est également un axe majeur de l’économie circulaire. « Un produit conçu pour être déconstruit n’a rien à voir avec un produit classique », a soutenu Ellen MacArthur. Les équipes de design seront donc amenées à revoir entièrement leurs standards de conception. En dernier point, ce modèle économique met en avant l’économie de fonctionnalité qui consiste à vendre un usage plutôt qu’un bien. Par exemple, si un industriel loue une machine à laver au lieu de la vendre, il est évident qu’il la concevra d’une toute autre façon, sachant qu’il la récupèrera à l’issue de son utilisation. ...

Pauline Meyniel

Publié le : 24/06/2011

developpementdurable.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire