Suivre par Email

lundi 27 juin 2011

Vers une fête annuelle du numérique en Ile-de-France

Le festival Futur en Seine 2011 a refermé ses portes, ce 26 juin. Pour sa deuxième édition, "la fête populaire de la vie et de la création numérique" a projeté durant dix jours "plus de 70 lieux de la région francilienne dans un futur enthousiasmant et ouvert" autour d'une centaine d'événements, de dix délégations étrangères et de cinq thèmes : "le futur de la vie, le futur de la musique et de l'image, le futur de la création, le futur des communications et le futur de la ville", a indiqué Stéphane Distinguin, président du festival et vice-président du conseil d'administration du pôle de compétitivité numérique Cap Digital.


Le pôle est en effet concepteur et opérateur de "cette manifestation festive et prospective, impliquant le grand public, mêlant prototypes du futur et réflexion internationale. La plus grande manifestation de ce type au monde. Parce ce qu'il n'y a pas de puissance créative en dehors de celle des écosystèmes, et parce qu'il n'y a pas d'écosystème sérieux qui ne place les utilisateurs au cœur", a justifié Henri Verdier, président de Cap Digital.

Le pôle de contenus et de services regroupe plus de 700 acteurs : PME, établissements publics, chercheurs, grands groupes et collectivités locales. Son siège, situé au Passage de l'Innovation à la Bastille, était le "centre névralgique du festival" au cours duquel un cycle de conférences internationales s'est déroulé au Collège de France, au Centquatre, à la Gaîté lyrique, au Forum des images et à l'Ecole normale supérieure. Quatre parcours de découvertes sont venus en complément dans le Quartier latin, autour de Bastille, de Beaubourg aux Halles et du Centquatre à la Seine-Saint-Denis.

Futur en Seine a aussi créé son premier festival off avec notamment des portes ouvertes, des démonstrations, des performances d'artistes numériques et des installations dans toute la région parisienne : Issy-les-Moulineaux (92), Créteil (94), Cergy-Pontoise (95), Saint-Denis (93), Orsay (91)...

Prototypes en test au Village des innovations

"Il est un peu difficile de donner des chiffres de participation sur plus de 70 lieux répartis dans toute la région, le lendemain de la clôture de la manifestation mais ce que nous savons c'est que nous avons au minimum doublé le nombre de visiteurs de la première édition en 2009, à savoir : 75.000 participants actifs qui avaient testé des prototypes et 1 million de personnes touchées (spectateurs des concerts, etc.)", confie à Localtis la directrice de communication, Gaëlle Couraud.

Pendant quatre jours, un Village des innovations a notamment occupé le sous-sol du Centquatre pour offrir aux visiteurs (professionnels comme grand public) l'occasion de tester 14 prototypes issus des projets soutenus par Cap Digital et la région. "Principal partenaire public de cette manifestation, la région Ile-de-France partage, avec Cap Digital, cette volonté de donner à voir l'innovation au plus grand nombre", a répété le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon qui soutient l'opération à hauteur de 600.000 euros.

La ville de Paris participe aussi financièrement au montage de la manifestation et accueille les événements dans ses nouveaux lieux culturels dédiés au numérique : Centquatre et Gaîté Lyrique, notamment.

"Nous envisageons de renouveler l'opération dans deux ans et nous réfléchissons même à une annualisation : la fête du numérique pourrait ainsi créer un réel rendez-vous avec le grand public, à l'image de la fête de la musique. Cette fête des technologies de l'information et de la communication aurait probablement lieu également en juin", conclut Gaëlle Couraud.


Luc Derriano / EVS
localtis.info
Publié le lundi 27 juin 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire