Suivre par Email

jeudi 22 septembre 2011

Diplômés de l’enseignement supérieur : l’Allemagne toujours à la traîne

Avec 25,7% de diplômés de l’enseignement supérieur, l’Allemagne se place toujours à la queue des pays industrialisés. Selon l’édition 2011 de "Regards sur l’éducation" publié par l’OCDE mardi 13 septembre 2011, elle est aussi le pays qui progresse le moins. Alors qu’elle détenait un taux de 18,4% de diplômés dans la classe d’âge 1933-1942, cette proportion a plus faiblement augmenté que dans les autres pays. En quarante ans, les Etats-Unis sont passés, eux, de 26,2% à 41,1% et le Japon de 13,7% à 55,7%. En France, ce taux atteint 10,5% pour les 55-64 ans à 43,2% pour les 25-34 ans.

Les écarts se creusent, en revanche, pour les diplômés d’un programme de recherche de haut niveau (doctorat). En Allemagne, les docteurs constituent 2,5% de la population, contre 1,5% en France. Une fois ces chiffres rapportés à l’ensemble des diplômés en matières scientifiques, la France conserve une nette avance avec 2.700 diplômés pour 100.000 actifs de 25 à 34 ans, contre 1.800 en Allemagne.


Éducation : une baisse inquiétante des moyens

L’OCDE ne manque pas de pointer du doigt une nouvelle fois l’Allemagne pour la baisse inquiétante des moyens accordés à l’éducation : 4,8% du PIB, contre 5,1% il y a encore quinze ans. Un triste score qui la place à la 30e place sur 36 pays. En France, la part du PIB reste certes de 6% supérieur, mais n’en a pas moins baissé depuis 1995 où elle atteignait encore 6,6%.

En revanche, si l’Allemagne dote moins ses élèves du secondaire (8.500 € par an) que la France (10.000 €) ou la moyenne des pays de l’OCDE (9.000 €), elle investit davantage dans ses étudiants : 16.000 € par an, contre 14.500 en France.

EducPros | 16.09.2011 | par Marie Luginsland
 
jeudi 22 septembre 2011

par antonin
 
http://www.collectif-papera.org/spip.php?article1167

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire