Suivre par Email

jeudi 29 septembre 2011

Réponse de l’UE au Printemps arabe : un nouveau train de mesures pour soutenir l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient

La Commission européenne a adopté quatre nouvelles décisions destinées à soutenir son voisinage dans des domaines tels que la démocratie, la croissance, la création d'emplois, la microfinance et l'enseignement supérieur. Aujourd’hui, à l’annonce de ces nouvelles mesures, Štefan Füle, le commissaire chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, a déclaré qu’elles démontraient « notre engament solide envers nos pays partenaires ».

« À travers la création d'emplois, l’amélioration des conditions de vie, des partenariats universitaires et la promotion d'une voix plus forte pour la société civile, ce soutien témoigne de l'engagement total de l'Europe à garantir la transition vers la démocratie souhaitée dans la région », a ajouté Štefan Füle.

La Haute représentante Catherine Ashton a affirmé que ces nouvelles décisions étaient le résultat de la nouvelle et ambitieuse politique européenne de voisinage lancée en mai, confirmant ainsi que « l'UE a fait du soutien “profond” et durable à la démocratie, mais aussi à la reprise économique en Afrique du Nord et du Moyen-Orient l’une de ses principales priorités ».

Les quatre décisions adoptées sont les suivantes :

Le programme « SPRING » (soutien au partenariat, à la réforme et à la croissance inclusive), adopté aujourd'hui par la Commission. Au titre de cette initiative phare, la Commission soutiendra les pays partenaires du Sud dans les domaines de la transition démocratique, du développement des institutions et de la croissance économique, au lendemain du Printemps arabe. Le soutien apporté par le biais de SPRING sera taillé sur mesure en fonction des besoins de chaque pays. Le budget total de cette initiative s’élève à 350 millions d’euros et couvre les années 2011 et 2012. Plus d'informations sur SPRING (en anglais).

Une mesure spéciale pour soutenir les régions les plus pauvres de Tunisie, à la suite des événements du Printemps arabe. 20 millions d'euros ont été dégagés en vue de favoriser l'emploi et la création d'emplois dans le pays, d'améliorer les conditions de vie des habitants des zones urbaines les plus défavorisées ainsi que d’accroître l’accès à la microfinance. Plus d'informations sur le soutien de l'UE à la Tunisie (en anglais).

Le programme Erasmus Mundus. En donnant plus de mobilité aux étudiants et au personnel universitaire (par exemple en offrant l'opportunité aux étudiants des pays partenaires de venir étudier dans les universités de l'UE) et en permettant l'échange des connaissances et des compétences, cette initiative entend accroître la compréhension et l'enrichissement mutuel de l'UE et des pays du voisinage. Le budget global de ce programme s’élève à 66 millions d’euros. Plus d'informations sur Erasmus Mundus (en anglais).

La facilité de voisinage pour la société civile, adoptée le 20 septembre 2011, a été conçue pour renforcer la capacité de la société civile à promouvoir les réformes et à accroître la transparence vis-à-vis des citoyens. Doté d’un budget de 22 millions d’euros, ce programme soutiendra des projets régionaux et nationaux menés par des acteurs non étatiques. Des montants similaires sont envisagés pour 2012 et 2013. Plus d'information sur la facilité de voisinage pour la société civile (en anglais).

Ces quatre décisions répondent aux actions mises en avant dans la récente communication de la Commission, intitulée « Une stratégie nouvelle à l'égard d'un voisinage en mutation ». (ENPI Info Centre)

27-09-2011

http://enpi-info.eu/mainmed.php?id=26488&id_type=1&lang_id=469

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire