Suivre par Email

mardi 27 septembre 2011

L'Inde bien positionnée sur le marché du cloud


 

Les firmes indiennes adopteront facilement des solutions d'informatique dans les nuages. Ce qui devrait accélérer le développement du marché. Restent des appréhensions, notamment au niveau sécuritaire.

Le marché du cloud computing devrait atteindre 16 milliards de dollars en Inde en 2020, suivant la progression constante du secteur au niveau mondial (33% par an), qui a de fortes chances de peser 680 milliards de dollars à la même période. D'après une étude réalisée par NASSCOM (la National Association of Software and Services Companies), l'informatique dans les nuages pourrait modifier profondément l'industrie des technologies de l'information du pays, que ce soit en matière de services ou de modèles économiques. "Avec l'adoption massive du cloud computing dans les années à venir, les entreprises devront investir, principalement, en interne pour profiter au mieux de ces nouvelles technologies", explique Som Mittal, président de NASSCOM.

Un enjeu sécuritaire toujours présent
Mais certaines firmes restent réticentes à l'idée d'adopter définitivement des services d'informatique hébergés pour des raisons de sécurité. Il sera donc nécessaire de créer des solutions pour que les entreprises établissent et exécutent des protocoles sécuritaires fiables pour faire disparaître ces doutes. "A cette condition, l'Inde pourra prochainement occuper une position centrale et dominante sur le marché du cloud", poursuit Som Mittal. Cet effort commence déjà à se répercuter sur des secteurs des technologies de l'information comme la gestion d'infrastructures dont les bénéfices se chiffrent à plus de 5 milliards de dollars sur l'année fiscale 2011, employant plus de 100 000 professionnels.

De nouvelles mentalités à adopter
L'étude rapporte également que si l'informatique dans les nuages utilisera des services et des espaces déjà existants, il créera aussi de nouvelles opportunités pour des firmes naissantes, en matière de produits, d'infrastructures et de plates-formes. Près des 2/3 des entreprises qui participeront au marché des technologies de l'information en 2020 n'existent pas et seront créées spécifiquement. Pour NASSCOM, il sera essentiel de bien choisir ses partenaires dans des réseaux qui se construiront de plus en plus vite. Mais surtout, les compagnies indiennes devront changer leur mentalité pour réussir sur le cloud et s'inspirer, par exemple, des développeurs d'applications mobiles : apprendre à "échouer rapidement " et réinventer plutôt que de procéder à des cycles d'innovation très longs.

Publié le 27 septembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire