Suivre par Email

mercredi 31 août 2011

A Berlin, les géants de la high-tech doivent retrouver le sens de l'innovation

Le Salon IFA ouvre ses portes vendredi dans la capitale allemande. Pour les différents groupes qui ne sont pas parvenus à s'insérer sur le marché de la mobilité, l'enjeu est de se replacer dans la course via l'innovation.
 
La high-tech fait sa rentrée après un été particulièrement chargé. C'est vendredi que s'ouvre officiellement, à Berlin, la 51 e édition de l'IFA, le 2 e plus grand Salon du secteur après le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. Une grand-messe incontournable pour les acteurs du secteur, qui se déroule dans un contexte particulier. L'été aura en effet été le théâtre de plusieurs bouleversements majeurs : le rachat du fabricant de téléphones Motorola par Google, la cession programmée de la branche PC d'Hewlett-Packard, l'annonce du prochain départ de Steve Jobs de la direction d'Apple dans la foulée de résultats historiques... « L'explosion de la mobilité avec le développement des ‘‘smartphones'' et des tablettes, et la généralisation d'Internet, ont chamboulé l'industrie au cours des dernières années. Le résultat, c'est qu'on a d'un côté des gagnants, comme Apple, qui affichent des taux de croissance impressionnants, mais aussi de l'autre différents perdants. Les différents acteurs essaient donc de se repositionner dans la chaîne de valeur, quitte à opter pour des décisions radicales », indique Ariane Bucaille, associée du cabinet Deloitte. Nokia et RIM en pleine restructuration, Sony et Acer qui affichent des pertes record... Nombre de groupes risquent de s'enfoncer durablement.

« Les opérations de fusions-acquisitions vont certainement s'accélérer », juge Jean-Laurent Poitou, d'Accenture. D'autant que certaines sociétés du secteur débordent d'argent, comme Apple, Samsung, ou Microsoft. De quoi annoncer d'autres rebondissements pour les mois à venir...

L'« ultrabook » dévoilé
Plus largement, les acteurs doivent miser sur l'innovation. Et c'est là que le bât blesse. Les nouveautés phares de ces dernières années dans l'électronique sont surtout venues d'Apple - dont l'iPhone et l'iPad ont créé à eux seuls les marchés des « smartphones » et des tablettes -ou de Google - avec Android. Les acteurs traditionnels de l'électronique n'ont quant à eux sorti que peu de nouveautés à succès. Résultat : leurs marchés historiques sont à la peine. Au 2 e trimestre, les ventes de PC au niveau mondial n'ont augmenté que de 2,3 %. De même, les ventes de téléviseurs sont passées dans le rouge (- 1 %) après des années de croissance ininterrompue.

L'IFA de Berlin sera-t-il l'occasion de voir apparaître de nouveaux marchés ? On attend certes différentes annonces sur les tablettes tactiles. Sony devrait ainsi dévoiler les caractéristiques et le prix de sa S1, la première de ses tablettes tactiles. De même, Samsung pourrait dévoiler de nouveaux modèles, tout comme Toshiba. Mais les interrogations demeurent quant à la capacité de ces produits à concurrencer l'iPad. Même scepticisme sur la 3D, qui ne parvient toujours pas à percer. Reste l'inconnue : l'« ultrabook », ce format de PC ultra-léger et fin soutenu par Intel, et destiné à concurrencer les tablettes tactiles, dont les premiers modèles devraient être dévoilés lors du Salon.

Les principales innovations pourraient en fait se faire ailleurs, sur le « soft ». Outre le développement de services Cloud - permettant de stocker à distance ses documents pour les consulter depuis l'ensemble de ses terminaux -, la surprise pourrait venir des systèmes d'exploitation. En attendant de connaître l'avenir de Web OS, le système d'exploitation d'Hewlett-Packard, qui pourrait, selon les rumeurs, être cédé à Samsung, Microsoft devrait profiter de l'IFA pour dévoiler la nouvelle version de Windows Phone 7, baptisée Mango.

31/08 | 07:00 | Maxime Amiot

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0201598032008-a-berlin-les-geants-de-la-high-tech-doivent-retrouver-le-sens-de-l-innovation-212300.php?xtor=RSS-2059

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire