Suivre par Email

mercredi 31 août 2011

L'université de Kagawa va tester une technologie pour éliminer les débris spatiaux

La faculté de technologie de l'université de Kagawa a présenté le 26 juillet l'état d'avancement du développement de son petit satellite STARS-2. Ce projet, développé en collaboration avec la JAXA, est le successeur de la mission KUKAI, lancée en janvier 2009 en charge auxiliaire du satellite GOSAT/Ibuki.

Comme son prédécesseur, STARS-2 est composé d'un satellite mère (160 x 160 x 250 mm ; 5kg) et d'un satellite fille (160 x 160 x 150 mm ; 4kg) reliés par un câble. Le satellite fille est équipé d'un petit bras robotique auquel est attaché ce fil. Ce bras permet de contrôler l'attitude du système en tendant le câble dans différentes directions. Alors que le câble de KUKAI ne mesurait que quelques mètres, STARS-2 a pour objectif d'étendre le sien sur plusieurs centaines de mètres. En outre, ce fil, dont la technologie a été développée par la JAXA, est un câble électrodynamique (EDT - electrodynamic tether). En faisant circuler un courant électrique dans ce câble après l'avoir tendu entre les satellites mère et fille placés en orbite, une interaction se produit avec le champ magnétique terrestre et une force de Lorentz est générée. Celle-ci peut alors servir de force de propulsion au satellite pour maintenir ou changer son orbite, produire de l'électricité ou tenter d'éliminer les débris spatiaux.

La prolifération des débris spatiaux est en effet une préoccupation majeure pour les acteurs du domaine spatial, qui réfléchissent à des solutions pour réduire leur nombre. Dans le futur, la technologie EDT qui sera testée sur STARS-2 pourrait contribuer à cet effort. Il pourrait ainsi être envisagé d'équiper le satellite fille d'un système similaire à STARS-2 d'un bras robotique qui attraperait les débris. La vitesse de ceux-ci serait alors réduite en utilisant la force produite par le câble électrodynamique et les débris retomberaient dans l'atmosphère où ils se consumeraient.

Au moment de leur lancement, les satellites mère et fille de STARS-2 seront attachés. La première étape de la mission consistera à vérifier que le système de contrôle d'attitude du système "attaché" fonctionne correctement en orientant le satellite fille vers la Terre. Le câble sera ensuite étendu, séparant les deux satellites de quelques centaines de mètres, puis la circulation d'un courant électrique dans le fil sera expérimentée. Le contrôle d'attitude du système "séparé", opéré par le petit bras robotique auquel le câble est attaché du côté du satellite fille, sera alors testé. Finalement, des manipulations pour faire varier la force de tension du fil seront réalisées.

Le développement de STARS-2 devrait être achevé au premier semestre 2012 et l'université de Kagawa espère pouvoir le lancer entre 2013 et 2015.
BE Japon 583 >> 29/08/2011

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67537.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire