Suivre par Email

mardi 30 août 2011

Drones et robots résilients. Les USA et Israël sur le coup

drone damage control

Les armées se robotisent. Les plus avancées se dotent de robots combattants intelligents et autonomes, certains sont même polyglottes (voir ici). La Corée du Sud, Israël et les USA sont parmi les précurseurs en la matière. Mais ces robots ou ces drones sophistiqués ont une autre caractéristique. Ils sont de plus en plus résilients. Les américains disent « damage tolerant ».

Des percées spectaculaires ont été effectuées par l’agence des projets spéciaux du Pentagone, la Darpa (inventeur d’internet) et une société de défense américaine : Rockwell Collins. Cette dernière est également associée à la société de défense israélienne Elbit pour co-développer les meilleurs systèmes de réalité augmentée pour pilotes de chasse (voir ici).

Les recherches sur la résistance à la casse ou aux impacts ont considérablement progressé grâce aux nouveaux matériaux et à la mise au point d’algorithmes de commande et contrôle spécifiques. La qualité des logiciels de contrôle est en effet critique pour les drones les plus exposés, ceux qui volent à basse altitude dans des théâtres de guérilla urbaine. Il y a plus de risques de perdre une aile en slalomant entre les buildings sous le feu des bombes et les tirs croisés de snipers (voir ici) qu’à 10 000 mètres d’altitude. ...

D.B.

Copyright NanoJV (reproduction non-autorisée, extraits sourcés seulement).




Publié le30 août 2011 par

Lire la suite   http://nanojv.wordpress.com/2011/08/30/drones-robots-resilients-darpa-dtc/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire