Suivre par Email

mercredi 31 août 2011

La société Fraunhofer présente des architectures de TIC agrégées pour les véhicules du futur

En adéquation avec les questions environnementales et la limitation des ressources naturelles, la stratégie des politiques de R&D actuelles est claire : l'avenir de la mobilité sera électrique ou ne sera pas. Et qui dit "électrique" dit une place encore plus pertinente pour l'architecture électronique des véhicules, à travers laquelle l'énergie mais aussi les informations de pilotage et d'interaction avec l'extérieur peuvent passer par les mêmes canaux, à l'image des Smart grids.

Ainsi, dans les prototypes de voitures électriques, en plus du moteur, les fonctions essentielles (distribution, freinage, etc.) sont intégralement captées et contrôlées par voie électronique et logiciels embarqués. En interne par exemple, le moyeu "mécatronique" (composé d'une partie mécanique pure) du système de distribution est remplacé par un logiciel gérant le couplage énergie / vitesse, l'adaptant à la réserve de batterie. Simultanément, en externe, le véhicule devra interagir de manière intelligente avec les infrastructures routières et le réseau énergétique, dans une approche systémique complexe. Dès lors, si l'essentiel des fonctions critiques pour la sécurité dépendent de l'électronique et des logiciels appliqués, la conception et la fiabilité des technologies de communication dans l'électromobilité est cruciale pour que cette interaction fonctionne. Et face à la charge croissante de données, un traitement intelligent des informations captées est nécessaire.

Dans cet objectif, les ingénieurs de l'Institut Fraunhofer pour les systèmes électroniques de communication (ESK) de Munich (Bavière) ont réussi à développer un agrégateur dynamique de données, nourri d'un capteur de "fusion de données", permettant d'améliorer la qualité des informations traitées et la fiabilité de la communication avec les autres véhicules sur l'infrastructure routière. Les chercheurs de l'Institut ESK ont implanté leur concept "d'architecture de sécurité" dans un prototype réel, la voiture électrique Fraunhofer Frecc0. Cette dernière est le premier résultat concret issu des efforts de R&D conjoints à plus de 30 instituts Fraunhofer, unis dans un réseau de recherche sur la mobilité électrique.

Les scientifiques vont présenter leurs solutions d'architecture TIC au stand de l'Institut Fraunhofer pour les systèmes de communication, lors de la 64e édition du salon international de l'automobile (l'IAA International Motor Show) à Francfort (Hesse), stand C23, Hall 4, du 15 au 25 Septembre 2011.

BE Allemagne 536 >> 25/08/2011

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67497.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire